icone stratégie éditoriale

Le mind map ou carte mentale fait partie des techniques de stratégie éditoriale.
Découvrez des exemples illustrés de mind maps et des ressources pour créer une carte heuristique.
Des modèles de mind mapping et une formation en ligne sont disponibles en accès payant.

Mind map et carte mentale

Révisé en Septembre 2019

Définitions du mind map

mind map

Qu'est-ce qu'un mind map ?
Quelles sont les différences entre les concepts de mind map, de carte heuristique et de carte mentale ?
Comment créer un mind map ?
Comment faire une carte mentale ?
Pourquoi est-il utile d'utiliser les cartes heuristiques dans la conception de site web
?
Cet article présente les méthodes et les techniques de mind mapping à travers des exemples illustrés de mind map. L'angle d'analyse se situe autour de la création de projet numérique. Ces travaux relèvent de l'architecture de l'information, du design de l'information et du design stratégique. Vous pouvez visualiser des dizaines d'exemples de mind map originaux réalisés manuellement au cours des projets d'IAFACTORY.

Le mind map est une cartographie qui procède de la logique d'association d'idées. Un ensemble de ramifications conceptuelles s'agrègent autour d'une idée centrale.
Les mind map sont des schémas qui reflètent les mécanismes de la pensée, autour des associations de concept. Il est question de représenter visuellement le cheminement d'une idée, d'une pensée.
La technique de mind mapping est un outil très puissant pour la conception et l'architecture de l'information d'un projet informatique...

Sur le plan des définitions, il existe de nombreuses expressions qui renvoient toutes au même concept : la traduction française du mind map est la carte mentale, ou carte des idées que l'on retrouve aussi autour de l'expression clé carte de l'esprit. On peut dire un mind-map (un outil) ou une mind-map (une carte). On parle également de schéma, de cartographie ou de carte conceptuelle. Une autre expression plus savante renvoie à la notion de carte heuristique ou schéma heuristique. L'heuristique est un processus de recherche et de découverte, et c'est effectivement bien l'essence du mind map...

Toutes ces notions couvrent le même territoire sémantique. En résumé, le mind map est un schéma qui représente des associations d'idées et qui opère par connexion pour les lier entre elles.
Connexion dîtes-vous ?
Oui, connexion d'idées, comme des connexions de lien hypertexte...

Mind map et liens hypertextes

On a tendance à l'oublier, car ceci nous apparaît naturel mais... la structure d'un site web, aussi évoluée soit-elle, repose fondamentalement sur le lien, c'est à dire sur la connexion de fichiers qui sous-tend des relations thématiques, donc des associations d'idées... Un site internet n'est rien d'autre qu'un mind map numérique évolué. L'organisation d'un dispositif interactif s'appuie sur un canevas de liens qui forme un réseau d'idées associées les unes aux autres. On parle de système d'architecture de l'information.

La technique de mind map est donc particulièrement appropriée dans les processus de conception et de création de dispositifs digitaux. Les thèmes structurants du projet numérique constituent les noeuds principaux autour desquels on va tisser l'ensemble des liaisons. Ce maillage se matérialise par un réseau de connexions utilisant différents systèmes d'organisation de l'information...
C'est l'architecture de l'information du dispositif digital.

Architecture de l'information et mind map

Les basiques : un site internet centralise un ensemble de contenus et de fonctions qui se donnent à voir au travers de l'interface utilisateur. Le système d'architecture de l'information constitue la structure organisationnelle du dispositif : l'ensemble des contenus et des fonctionnalités sont rassemblés autour de thèmes fédérateurs, et les principaux noeuds du système d'architecture de l'information sont accessibles au travers de la navigation (design de navigation).
Quand on pense architecture de l'information, ou organisation d'un site web, on imagine immédiatement sa représentation sous forme d'arborescence... Or, un site internet est tout sauf une simple histoire d'arborescence.

Un site internet est un mind-map numérique à grande échelle. Les mind maps sont des systèmes de classifications de l'information dits organiques ou analogiques (qui se conduisent par analogie = logique associative), en réseau, qui procèdent par connexion, exactement sur le principe des liens hypertextes.
Ces connexions supposent des affinités entre le concept central et ses ramifications. Mais pas nécessairement ! Votre pensée peut sauter du coq à l'âne, et il en va de même pour un site internet organisé autour d'un système organique - analogique...
Oui mais voilà, chaque individu possède ses propres systèmes de classification, et le câblage des idées sera différent dans chaque cerveau : tout est affaire de culture, d'éducation, de savoir...
Pourquoi de tels propos ?
Car ces considérations sont à la racine de la création d'un dispositif digital...

En effet, un système d'architecture de l'information suppose de l'ordre et une certaine intuitivité. Ordre, intuitivité, vous voulez dire créativité rationnelle ? Oui, le Docteur Ergo utilise cette expression pour qualifier les architectes de l'information : les IA sont des créatifs rationnels ou des intuitifs logiques.
Bref, le travail de l'architecte de l'information est de structurer les points névralgiques du dispositif autour de thèmes fédérateurs qui prendront corps, notamment, au travers de la navigation (pour les sites internet).

Le classement des informations repose sur des systèmes déjà connus par le plus grand nombre. A l'état de nature, il n'y a pas d'ordre dans le monde :), tout n'est que chaos... C'est la culture, le processus éducationnel et les pressions de la société qui concourent à établir les structures des modes de pensée... Il y a un lien avec le mind map, je vous assure !
Sans rentrer dans les débats métaphysiques, chaque individu possède sa logique de classement. Il existe néanmoins des systèmes universels connus de tous, et c'est sur ces bases que l'architecte de l'information s'appuie pour organiser un site internet...

Or, le mind map n'est pas du tout constitué selon les logiques universelles de classification qui reposent principalement sur des logiques d'organisation hiérarchiques de l'information :

  • Découpage du monde : continent, pays, région, ville, quartier...
  • Organisation du livre : couverture, sommaire, page, mot, syllabe, lettre...
  • Structuration de l'économie : agriculture, pêche, service...
  • Classement des fruits : agrumes, fruits rouges...

L'organisation du monde (vaste concept, et désolé pour la généralisation) repose sur des systèmes hiérarchiques et arborescents du classement des informations.
On part du thème le plus général pour le filer jusqu'à l'unité informationnelle la plus fine
: système arborescent, du général vers le particulier, hiérarchique, mono-disciplinaire... Ne me demandez pas pourquoi... Le logos et les raisonnements bâtis sur la logique aiment la structure arborescente, c'est ainsi.
Pas étonnant, donc, que l'on utilise les arborescences de site internet pour en représenter la structure générale, alors même qu'un site internet relève davantage d'un maillage d'idées (et donc d'un mind map)...

En bref et pour simplifier, le travail d'architecture de l'information d'un projet numérique implique l'utilisation de logiques de classement rationnels connus et partagés par un maximum d'individus : c'est la logique rationnelle qui prime et cela se traduit par une arborescence...
Mais, derrière l'arborescence, il y a un mind map :).

Arborescence de site web et mind map

La carte mentale procède par association d'idées. Il n'y pas nécessairement de liens hiérarchiques directes. L'approche est transdisciplinaire. Les branches se développent d'idée en idée, par association. Le maillage représente une structure en connexion. C'est ce type de cartographie et de schéma que réalise l'architecte de l'information en amont de la structuration formelle de l'information. Le mind map relève plutôt de la dimension créative quand l'arborescence se rattache à une approche plus rationnelle.

L'arborescence suppose un classement, une structuration et donc une priorisation... Les liens sont hiérarchiques. L'approche est thématique, mono disciplinaire. Les filiations se développent du général vers le particulier, par niveau. Le maillage représente une structure pyramidale et hiérarchique. C'est cette typologie de schémas et de cartographies que l'architecte de l'information va utiliser pour présenter le système de classification des contenus qui servira notamment au design de navigation et à la construction des parcours utilisateurs. L'arborescence s'affilie plutôt à la dimension rationnelle quand le mind map privilégie la logique créative.

Il n'y a pas matière à choisir entre mind-map et arborescence. Comme nous allons le voir, un site internet gagne à mixer les systèmes d'organisation de l'information.

Cartographie et architecture de site internet

Nous verrons un peu plus loin la nature des flux d'information qui alimentent le processus de recherche, de conception et de création à la source de l'élaboration d'un site internet...
Mais d'abord, quelques mots sur les différentes logiques de structures de l'information :

  • Structure hiérarchique : par niveau, ordre de grandeur (ARBORESCENCE).
  • Structure matricielle : dynamique et à la demande.
  • Structure séquentielle : linéaire.
  • Structure analogique: associative, suggestive (MIND MAP).
  • Structure prédictive : anticipation.
  • Structure mix : un mélange de tout :).

La construction de votre mind map peut effectivement s'appuyer sur différentes logiques d'organisation de l'information, même si la nature de la carte mentale reste par essence analogique et organique...
C'est ce que nous allons avoir avec les cocons sémantiques.

Mind map et cocon sémantique

Le concept de cocon sémantique est issu du référencement et des stratégies SEO - search engine optimization. Le cocon sémantique s'appuie sur une construction de l'information par association d'idées autour de carte mentale, visant à calquer les besoins et les cheminements mentaux de l'utilisateur.

Cette stratégie d'organisation de l'information par association d'idées suggère la construction d'un canevas typiquement suggestif et associatif. On cherche à couvrir toutes les ramifications sémantiques et conceptuelles d'un thème...
Imaginons par exemple que l'on souhaite créer un cocon sémantique autour du cinéma... Une personne qui se rend au cinéma, cela peut impliquer pas mal d'interrogations :

  • Le cinéma le plus proche.
  • Le cinéma avec la plus grande salle.
  • Les moyens de transport pour aller au cinéma.
  • Les films à l'affiche.
  • Les critiques des films à l'affiche.
  • Les horaires des séances.
  • La version linguistique de la projection.
  • Les possibilités de restauration sur place et ou en chemin.
  • Les activités complémentaires sur place et ou en chemin.
  • L'intérêt pour les films de telle nature.
  • Les acteurs les plus bankables.
  • Les films préférés.
  • Les moyens pour garder les enfants le temps d'une séance...
  • La météo.
  • Les lunettes 3D.
  • Le cinéma 4D.
  • Le prix de la séance.
  • Et si pour ce prix on prenait un abonnement Netflix.
  • Les avantages du cinéma.
  • ...

Cette liste prend la notion de cinéma pour noeud central. En fonction des objectifs poursuivis par le dispositif digital à mettre en place, on va chercher à imaginer un ensemble de liens en rapport avec le concept...
Le cocon sémantique s'appuie sur un cheminement analogique par association d'idées sur le modèle du mind map. Il suppose la prise en compte des INPUTS utilisateurs (phase de recherche) et une couverture sémantique plus large de l'expression clé dans une logique de référencement. Le cocon sémantique est donc l'application de l'architecture de l'information centrée sur le design d'expérience utilisateur UX et les performances SEO.

Silo, siloing et arborescence

Si on parle de carte mentale et de cocon sémantique, alors il faut aussi parler des silos. L'organisation de l'information en silo procède du système de classification arborescent. Le siloing est une autre technique d'architecture de l'information que les cocons, et c'est aussi la plus courante : elle repose sur le système d'arborescence que tout le monde comprend, et elle facilite la conception centrée sur le donneur d'ordre (on reproduit le système de classification interne du commanditaire car c'est plus commode : assez catastrophique en matière d'expérience utilisateur).

Le silo considère une structure hiérarchique nivelée du général vers le particulier. Elle donne de très bons résultats sur le plan du référencement mais s'avère relativement figée et cloisonnée dans une logique de maillage horizontal (liens entre les thèmes)...

Dans l'exemple précité sur le cinéma, la technique de siloing va chercher à classer rigoureusement chaque libellé autour d'une thématique : transport, restauration, avis...

Carte heuristique et sémantique

Le mind map comme outil SEO...
Dans la mesure où les cocons sémantiques et les silos sont des techniques de référencement qui découlent des systèmes d'architecture de l'information que sont le mind map et l'arborescence, il faut bien dire un mot du SEO...

Les cartes heuristiques sont effectivement des outils très puissants pour couvrir le territoire sémantique d'une expression-clé, de la façon la plus large possible. Dans ce cadre, le mind map et les cartes mentales sont utilisés comme des moyens permettant d'améliorer la sémantisation (envergure lexicale) d'une expression-clé autour d'une page...

Le mind map est un allié du référenceur. A l'aide d'un outil tel que le planificateur de mot-clé de Google, il est très facile d'agréger des mots-clés autour d'une expression clé. La carte mentale permettra de créer un maillage entre les noeuds...

Les stratégies de marketing entrant (inbound marketing) s'appuient sur la création de contenus autour de la logique sémantique pour occuper un territoire plus vaste d'expression dans les outils de recherche.
Le mind map est alors utilisé comme outil marketing. L'inbound marketing suppose une stratégie de création de contenus sur le critère des volumes de recherches et le mind map comme un moyen de représentation et de visualisation des expressions-clés à fort potentiel (technique des plans de masse de l'information).

La stratégie SEO est un des flux servant à l'élaboration de mind map dans le cadre de la création de site web...
Quels sont les autres flux ?

Recueil des besoins et mapping des idées

Dans le cadre de la mise en oeuvre d'un site internet, les méthodologies de gestion de projet s'appuient sur une phase de cadrage dans laquelle il est question de recueillir les besoins.
Le recueil des besoins s'effectue chez le commanditaire (émetteur) et avec les utilisateurs finaux (récepteurs). Il permet de lister les besoins du projet
. Cette liste constitue le matériel de base pour procéder à l'analyse du besoin.
OK, mais quel est lien avec le mind mapping ?

L'analyse du besoin suggère l'étude des flux business (émetteur) et des flux usagers (récepteur). La proposition de valeur s'appuie sur ces deux flux pour établir une sorte de point d'achoppement à la croisée des deux mondes que sont l'offre et la demande...
Pour y parvenir, le concepteur procède par analyse fonctionnelle : il part de chacun des besoins pour y affecter une fonction ou un contenu d'usage. On parle alors de travail de diagramme en pieuvre, c'est à dire de mind mapping... Vous voyez, il y a un lien entre recueil des besoins et création de carte mentale :).

Dans ce cas, le concepteur utilise les informations issues des recueils des besoins pour explorer des idées complémentaires et faire émerger des liens dans une logique de design d'expérience utilisateur. Dans ce cas, le mind map est un outil de la création de valeur, alimenté par les INPUT du commanditaire, des usagers, auxquels le concepteur et les équipes de design vont apporter leur complément.

Des modèles pour créer vos mind map

Pour vous aider à créer vos mind map et vos schémas heuristiques, IAFACTORY vous propose des modèles de carte mentale prêt à l'utilisation pour vous faciliter la tâche :). Vous vous concentrez sur l'essentiel, c'est à dire les idées, sans vous préoccuper de la forme. Les modèles de mind map à télécharger sont disponibles au sein de notre shop en téléchargement immédiat.

Puisque le mind map suggère la représentation d'idées et leur organisation par logique associative, il se rattache aux mêmes problématiques que celles impliquées par l'organisation des contenus et le travail d'architecture de l'information. A ce titre, un tutoriel d'architecture de l'information est également à votre disposition.

Objectifs des cartes heuristiques

Explorer et organiser les idées pour les visualiser

La création d'une carte heuristique est utile dans tout projet. En amont, pour mettre à plat toutes les idées. En phase d'analyse pour explorer les flux d'informations issus du recueil des besoins. En phase de conception, pour apprivoiser les idées et les différentes solutions de conception. On parle aussi de problem solving (résolution de problèmes).

Réaliser un mind-map permet de :

  • Créer un support pour la compréhension.
  • Cartographier et visualiser vos idées.
  • Explorer un sujet.
  • Centraliser les flux d'informations au sein d'un schéma.
  • Travailler l'analyse fonctionnelle (affecter une fonction à un besoin).
  • Sémantiser une architecture de l'information dans une logique SEO.
  • Explorer les idées et toutes les composantes à intégrer à un projet.
  • Etablir des connexions entre des idées, des thématiques, des fonctions.
  • Dresser une première cartographie visuelle d’un dispositif interactif.

Matérialiser des schémas et des cartes heuristiques est particulièrement utile dans le processus de conception pour :

  • Favoriser le processus créatif.
  • Fluidifier les échanges sur des bases visuelles.
  • Alimenter le processus de design.
  • Représenter toute forme d’idée, de connexion.
  • Retranscrire et simplifier des concepts, des relations, des stratégies.
  • Documenter le projet.

Le passage du monde des idées et de la noosphère à la réalité pragmatique n’est pas transparent, évident, voire facile à rapporter : les planches conceptuelles, les mind-map et les schématisations permettent de fixer et matérialiser visuellement les reflets de l’imagination en engageant un pont vers les prémisses des problématiques de structuration.

Les représentations schématiques peuvent s’appliquer à tous les projets, quel que soit le contexte de la phase engagée. Il est toujours utile de disposer d’un schéma parlant pour animer les réunions ou échanger sur la base d’éléments tangibles.
La technique de mind-map est particulièrement puissante pour explorer les pistes de conception-création grâce au principe d’association d’idées.

Exemples de mind map et de carte mentale

icone telecharger des modeles pour analyse UX
TÉLÉCHARGER
150 livrables projets !
Kit de livrables projet : 2,60€ le modèle

exemple de mind map exemple de mind map
Projet IA Association paralysés
iafactory - Julien MUCKENSTURM
exemple de carte heuristique exemple de carte heuristique
Projet IA Arkema
iafactory - Julien MUCKENSTURM
sémantique et mind mapping cartographie des expressions clés
sémantique et mind mapping
iafactory - Julien MUCKENSTURM
exemple de carte mentale exemple de carte mentale
Projet IA Carglass
iafactory - Julien MUCKENSTURM
exemple de carte d'idée exemple de carte d'idée
Projet IA Cnil
iafactory - Julien MUCKENSTURM
analyse fonctionnelle et diagramme pieuvre analyse fonctionnelle et diagramme pieuvre
visualiser l'analyse fonctionnelle
iafactory - Julien MUCKENSTURM
exemple de mind mapping exemple de mind mapping
Projet IA Université Poitiers
iafactory - Julien MUCKENSTURM

Méthode : comment faire une carte mentale type mind map ?

icone formation ux design en ligne
MAÎTRISER
les méthodes UX design
Formation UX en ligne : 18,00€ l'heure

Le mind map pour concevoir un projet web

Mind map et carte heuristique :
comment représenter vos idées et utiliser les techniques de mind mapping pour concevoir un site web ?

Allons à l'essentiel : ce sont les données issues du commanditaire et les informations recueillies auprès des usagers qui doivent constituer le matériel de base pour concevoir un dispositif digital. A ces INPUTS s'ajoutent ceux du concepteur et des équipes de design, ainsi que toutes les parties prenantes au projet par extension...
Cela fait donc pas mal de données entrantes.

Les mind-map et les cartes mentales seront utilisées pour matérialiser les flux issus du recueil des besoins, dans une logique d'architecture de l'information.
Les cartes heuristiques vont aussi être utilisées pour figurer l'architecture sémantique dans une optique SEO, pour chaque expression-clé.

La construction d'un site web peut donc prendre appui très directement sur la technique du mind-mapping en phase d'analyse et en phase de conception éditoriale pour :

  • Déterminer l'envergure éditoriale (liste des contenus).
  • Considérer le champ sémantique potentiel de chaque expression-clé.
  • Clarifier l'amplitude fonctionnelle (liste des fonctionnalités).
  • Alimenter la conception des silos éditoriaux (arborescence).
  • Favoriser la création de cocon sémantique.
  • Accélérer et faciliter le travail d'idéation et de design.

Les mind map peuvent également être utilisés pour inventorier les contenus existants d'un site afin de recréer l'arborescence existante : vous pouvez voir cette méthode dans l'article intitulé construire l'arborescence existante.

Comment faire une carte mentale ?

Rien de plus simple !
Nous parlons ici de mind map réalisé manuellement, à la main, à l'ancienne quoi... Bien sûr il existe aussi des outils digitaux, dont les outils en ligne pour réaliser des mind map (framindmap ou freemind), et nous en avons d'ailleurs listé quelques-uns dans les ressources, un peu plus bas. Il y a aussi nos modèles.
Mais, avant de numériser, il est conseillé de travailler sur le papier, crayon en main. C'est le meilleur moyen pour sortir les idées de votre esprit et vous concentrez à fond, sur un problème ou un sujet.

Bref. Feuille de papier posée sur la table. Stylo ou crayon en main. Vous posez un premier concept sur le papier. On va l'appeler un noeud critique. Exemple : créer votre entreprise, concevoir le site bidule.fr, vos projets pour les 5 ans à venir (plan quinquennal à la Russe). Le noeud critique (ou noeud central) est le centre névralgique de votre mind map. Le coeur pour ainsi dire.

A partir du coeur du mind map, vous établissez un lien vers une autre idée. Un noeud secondaire, autour duquel un ensemble d'autres idées peuvent se ramifier. Chaque idée est considérée comme une unité : ce sont les noeuds d'information. Au stade du mind-map, vous n'avez pas vraiment besoin de hiérarchiser. On cherche plutôt à visualiser et à explorer et la hiérarchisation exerce une pression intellectuelle sur les concepts qui est contre-productive à ce stade. Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y ait aucune logique hiérarchique... la logique hiérarchique apparait d'elle-même à travers le nombre de connexions (liens) reçu par le noeud. C'est pour ça que le noeud central est le coeur du mind map. Mais comme pour un ordinateur, il peut y avoir 2 coeurs, 4 coeurs au centre de la carte heuristique.

Le mind map est un tissage d'idées en réseaux, par association d'idées. Très simple à représenter, à partir d'une idée centrale et des branches secondaires qui peuvent créer un ensemble infini de jonctions entre les idées.

Plutôt qu'un long discours, le mieux est encore de vous renvoyer aux exemples de mind-map afin que vous puissiez visualiser la logique par vous-même :). Le mind map est une technique aussi simple que puissante !

Démarche pour réaliser un mind map

Fil rouge et récapitulatif de la démarche de création de carte heuristique dans le cadre d'un projet web. A la source :

  • Recueil des besoins.
  • Analyse fonctionnelle.
  • Exploration sémantique.

Utilisation des flux d'information pour cartographier des cartes heuristiques :

  • Mind map et inventaire des contenus.
  • Mind mapping et cartographie de site.
  • Mind map et cocon sémantique.
  • Carte heuristique et silo.
  • Mind map et envergure éditoriale.
  • Carte des idées et cartographie fonctionnelle.
  • Mind mapping et interface.
  • Mind map et parcours utilisateurs.

Travaux complémentaires aux cartes mentales

Pour éviter le syndrome de conception centrée sur le concepteur, le design du site web s'appuie sur une phase d'analyse des besoins qui regroupe le recueil des besoins métiers et utilisateurs. La démarche débouche sur une analyse fonctionnelle (identification des fonctions par besoins) :

Les techniques de mind map vont concourir à la réalisation de différents travaux et livrables :

Le mind-map suggère une analyse de data et peut alimenter tout type de travaux cartographiques ou de visualisation de l'information :

auteur Julien Muckensturm iafactory
linked in julien muckensturm

Ressources pour les mind map

APPROFONDIR
le mind-map

Livre : Mapping websites, Paul Khan
Mapping websites, Paul Khan

Aller plus loin pour cartographier la stratégie éditoriale

Formation vidéo à visionner :

Livrables à télécharger :

Articles du journal à méditer :

Etudes de cas à lire :

Travaux à visualiser :

Compétences métier pour le mind map :

Fiche métier :

Livres à bouquiner :

Autres ressources sur le web :

  • Carte heuristique en ligne : Framindmap
  • Carte mentale en ligne : Xmind
  • Logiciel de mind map : Freeplane
  • Mind mapping gratuit : Freemind
  • Signalez nous des ressources sympas autour de la cartographie des contenus en utilisant les commentaires !

newsletter iafactory

saisissez votre email pour continuer
à progresser en conception et stratégie

Plus de techniques éditoriales
ENVERGURE FONCTIONNELLE
Définition des fonctions et des contenus par rapport aux besoins de l'émetteur et du récepteur.
analyse fonctionnelle
ENVERGURE ÉDITORIALE
Relevé minitieux et complet des contenus existants pour une maitrise éditoriale totale.
inventaire des contenus
STRUCTURATION DES CONTENUS
Sélection, organisation et priorisation des contenus projetés au sein d'une vue hiérarchique détaillée.
arborescence éditoriale